vendredi 25 janvier 2008

Trois ombres de Cyril Pedrosa, Shampooing/Delcourt.
Le premier à m’en avoir parlé est le dessinateur Pasto. Puis Philippe Dumez ou Dominique A en ont rajouté chacun sur leur site/blog respectif. Bizarrement, je tournais autour sans arriver à l’ouvrir vraiment cet échantillon de Shampooing, la collection dirigée par Tronhdheim. Pourtant, portée par un trait fin et maîtrisé de bout en bout, cette fable familiale et fantastique mérite la lecture. Même si, personnellement, j’en suis sorti ému mais pas totalement chamboulé – comme s’il manquait une dernière couche à l’histoire pour qu’elle porte l’estocade. Qu’importe, ce livre, vu les réactions qu’il a déjà provoquées part avec un capital sympathie assez énorme. Gros outsider.
Quelques photos avec même un peu de relief.
Les images sont copyright Cyril Pedrosa/Delcourt.











Kiki de Montparnasse de Catel et Bocquet, Casterman.
Une biographie très prenante de cette égérie/muse de Man Ray et Foujita qui a connu le Paris artistiquement fou de l’entre-deux guerres. Passionnant (d’autant plus quand on habite le 14e arrondissement de Paris comme moi, vu que l’action s’y déroule en grande partie). José-Louis Bocquet tient le scénario d’une main de fer et la dessinatrice Catel excelle dans le noir et blanc. Vu le sujet (grand public), un autre outsider pour moi.









Images copyright Catel-Bocquet/Casterman



Enfin, La Marie en plastique de Pascal Rabaté et David Prudhomme, éditions Futuropolis. Vu que Rabaté a déjà « gagné » il y a peu à Angoulême, cette Marie a peu de chances mais on ne sait jamais. A partir d’un fait sujet à caution (une Marie qui pleure ?), Rabaté (scénario) et Prudhomme livrent une chronique familiale débonnaire et drôle où le réel, le vécu suintent des pages. Un recueil des deux volumes est disponible depuis peu.


Image copyright Rabaté-Prudhomme/Futuropolis


J’espère ne pas porter malchance aux auteurs car normalement je me trompe toujours dans ce genre d’exercice (en même temps, pas grave). A dimanche soir…







2 commentaires:

Glorb a dit…

C'est vrai que 3 ombres, tout le monde en a pas mal parlé. J'admire vraiment le trait de cyril Pedrosa, surtout que là du coup c'est bien plus relaché que son précédent one-shot ou la série magic circus (titre exact ?), donc y a moyen.

Kiki de Montparnasse, j'ai trouvé ça intéressant parce qu'on y croise du beau monde mais ça ne m'a pas ému à aucun moment. Un documentaire quoi. Déçu du coup, parce que les quelques planches exposées à St Malo m'avaient bien motivé.

J'ai toujours pas lu la 3e. J'ai honte. Tout le monde dit que c'est fabuleux et j'aime bcp rabaté. Un jour.

Oslav Boum a dit…

Hello Glorb. Oui, d'ailleurs Pedrosa a été récompensé (pas le méga-prix mais il est dans les 5 indispensables).
Kiki m'a plus ému parce que si le livre constitue sans doute une mise en images de sa bio et autobiographie, il y a tout de même une sensibilité qui se dégage; ce n'est pas simplement à mes yeux un documentaire...
La Marie en plastique est une jolie chronique familiale, drôle et vraiment humaine qui ne fonctionne pas que sur une mécanique...