dimanche 27 janvier 2008

Angoulême 2008, le palmarès...

Déjà, l'excitation retombe... C'est l'album de l'Australien Shaun Le Tan, Là où vont nos pères qui a été distingué comme meilleur album de l'année.
Une décision assez surprenante - les surprises ont toujours du bon - mais qui ne m'a pas surpris vu que "mon" libraire hier à 15 h nous l'a annoncé à Udner et moi des heures en avance (tout en déplorant ce choix). De mon simple point de vue de lecteur-acheteur de BD, Là où vont nos pères rentre dans la catégorie des livres que j'ai feuilletés au cours de l'année sans sentir en moi l'envie d'aller plus loin, peu attiré par ce roman graphique d'apparence très beau mais aussi très muet. Totalement muet en fait...
Les images ci-dessous sont copyright Le Tan/Dargaud.



Reste que Catel et Bocquet ont le prix SNCF-FNAC et que Trois Ombres et La Marie en plastique figurent dans les cinq essentiels aux côtés de RG, Exit Wounds et Ma Maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill. Cette année, pas de manga présent dans le palmarès. Peut-être par souci d'équilibre, parce que c'est Jiro Taniguchi qui va avoir le grand prix ?
En fait, non, c'est la paire Dupuy et Berberian qui a été désignée. Comme d'habitude, le choix ne ne discute pas, bravo à eux.
PS Donc pas d'auteurs japonais honorés cette année, même pas une breloque pour Death Note...

6 commentaires:

Yannick a dit…

Haha !
Raté pour le grand prix :D

Oslav Boum a dit…

Ouais, j'y ai cru ! D & B, c'est un très bon choix aussi (même si j'ai peu apprécié leur bd sur les bobos dans Libé).

Glorb a dit…

Ce qui est marrant avec le grand prix c'est qu'on ne peut jamais vraiment le remettre en cause.

C'est marrant je susi vraiment du même avie que toi pour le meilleur album, je l'ai croisé plusieurs fois, mais j'ai jamais réussi à me motiver.

Oslav Boum a dit…

Yes, Glorb, on ne peut pas. Même quand c'était Wolinski il y a quelques années.
Quant au livre de Le Tan, je ne crois pas que ce grand prix va me le faire acheter...

Li-An a dit…

J'aime bien le travail de Shaun Taun comme illustrateur mais pareil pour l'album.
Encore des Grands Prix que j'ai croisés ! Je vais finir par croire que je connais des gens...

Oslav Boum a dit…

Ah oui, tu le connais d'où Shaun le Tan, si c'est pas indiscret ?