jeudi 31 janvier 2008

Jukebox : Syd Matters


Discret, ni over-branché ou survendu, Syd Matters continue son chemin. Ghost Days est un petit miracle de folk pop où les chansons, littéralement aériennes, semblent naître devant nos oreilles avant de s'évanouir et laisser place aux suivantes. Jonathan, le leader de ce qui est devenu un groupe (applaudissements pour l'économie éclairée dont les accompagnateurs font preuve), possède une facilité à entonner des mélodies subtiles qui peuvent accompagner les matins d'hiver (les soirs aussi). Oui, il a beaucoup écouté Radiohead, oui, il chante un peu triste. Mais Ghost Days n'est pas à rater pour ceux qui préfèrent Nick Drake à Superbus. Clip en dessous. Au-dessus, la photo-logo de Jukebox dont je ne livrerai jamais l'origine (pourtant prestigieuse).



3 commentaires:

Yannick a dit…

« Mais Ghost Days n'est pas à rater pour ceux qui préfèrent Nick Drake à Superbus. »
Voilà à quoi on reconnaît ceux qui savent écrire sur la musique, une phrase seule suffit à vous convaincre.

Oslav Boum a dit…

Hello Yannick. Si j'ai pu te convaincre avec cette seule phrase, je vais fignoler les prochaines...

KAI-LY a dit…

J'ai eu l'occasion de voir Syd Matters le 25 janv dernier à l'EMB à Sannois. J'ai beaucoup aimé ses nouvelles chansons.
Je sais , ce n'est pas raisonnable mais je retourne le voir en concert le 13 fevr au Café de la danse.