vendredi 11 janvier 2008

Kressmann Taylor

C’était le lendemain de Noël, une demi-heure à tuer (pan pan !) avant le départ pour la gare. Je pioche dans la bibliothèque «familiale » et choisis avec raison le livre le moins épais : Inconnu à cette adresse de Kressmann Taylor. Court roman (ou grosse nouvelle) épistolaire, les échanges entre deux amis associés dans une affaire de commerce de tableaux. D’un côté Max Eisenstein uif américain qui vit à San Francisco, de l’autre Martin Schulse, américain d'origine allemande, juste revenu dans son pays et vivant à Munich. L'action commence en 1933 : le premier s’inquiète de ce drôle d’Hitler qui vient d’accéder au pouvoir et demande à l’autre ce qu’il en est. A Munich, Martin s’interroge et puis finalement adhère aux théories nationalistes et antisémites.
En 80 pages et une vingtaine de lettres fictives, l’auteur boucle une histoire terriblement forte et cruelle (qui se lit vite, je n’ai pas manqué mon train). Une fois le livre fermé, je découvre que ce Kressmann Taylor a écrit Inconnu à cette adresse en 1938, qu’il s’appelait en fait Katherine Kressmann (son premier éditeur a masculinisé son nom parce qu’il était impossible qu’une femme écrive un texte aussi fort). Quelle modernité, quelle force, quelle intelligence.
La dame, trop méconnue, a connu il y a près de dix ans une nouvelle popularité et d’autres de ses livres sont disponibles (je ne les ai pas encore lus). J’ai connu des pires manières de passer une demi-heure…

Quelques photos floues pour finir…
D'abord, un exemple de lettre envoyée par Max à Martin...

Et là l'extrait d'une fâcheuse lettre de Martin...





9 commentaires:

Glorb a dit…

je crois que je commence à prendre goût à ces photos floues.

Perros a dit…

Ouf un peu de Littérature, je commençais à en avoir marre de la BD !! Je plaisante.
Je n'y connais rien en BD et je suis souvent déçu. Poutant je m'y mets depuis un an ou deux. Je viens de Lire "Trois Ombres" , le dessin est trés beau mais l'histoire bof bof. Surtout la fin. Par contre j'ai adoré "Quartier Lointain" de Tanigushi.l'histoire cette fois est trés spirituelle.
Luz me fait rire. Les "Monsieur Jean " , c'est trés trés léger et pas trés drôles non ?

Bref...je suis souvent déçu par les histoires qu' on me raconte en BD. je reste sur ma faim.

mais bon vous allez sans doute m'orienter vers THE bd...

Li-An a dit…

Allez Oslav, montre à Perros la vraie voie !

Oslav Boum a dit…

Hello Glorb. Je vais continuer alors ;) ( de toute façon, je ne sais pas faire autrement).

hello Perros. J'ai bien aimé Trois Ombres (même si je suis moins enthousiaste que d'autres).
Alors, s'il fallait te donner quelques références à même de te donner le goût et satisfaire tes exigences, je dirai :
- exploiter la veine Taniguchi (facile)
- "From Hell" d'Alan Moore (scénario) et Eddie Campbell (dessin). Gros pavé très dense sur Jack The Ripper, très documenté. Problème : il est lourd, il est un peu cher mais c'est un vrai chef d'oeuvre.
- "Les Carottes de Patagonie" de Lewis Trondheim, assez épais lui aussi. Une histoire de 500 pages improvisée avec pas mal de génie.

Mais bien sûr il y a des milliers d'autres livres à te conseiller :)

Li-an, j'imagine que tu as des suggestions ?

Glorb a dit…

Si on parle de pavé, on ne peut pas faire l'impasse sur Jimmy Corrigan par l'immense Chris Ware, qui ne fait pas que des heureux et en a rendu plus d'un perplexe, pendant qu'il provoquait chez les autres un changement de dimension et la découverte de l'état de grâce.

en y repensant, je crois que j'ai plongé dans jimmy corrigan comme dans un rohmer ou dans atanarjuat, en prenant le rythme de la narration, en se laissant bercer par ce rythme lent.

Oslav Boum a dit…

Hello Glorb. Alors Chris Ware, c'est à double tranchant : ou ça peut passionner Perro et lui montrer les possibilités narratives de la bd... ou alor ça peut lui faire peur.

Glorb a dit…

c'est pas faux ce que tu dis. Mais c'est parce que pour moi ça fait partie des THE bd. Avec Lapinot et les carottes de patagonie et 40 jours dans le désert B de Moebius. Aaha, quelle drole de sélection pour résumer tout mon amour pour la bd.

et dumontheuil, on en parle jamais de dumontheuil !

perros a dit…

Merci pour les conseils les gars ! je vais faire deux trois achats donc. J'avais lu "Black Hole" aussi...mouais. C'est assez couteux une bd finalement et ça se lit trés vite donc il vaut mieux ne pas être déçu.

Oslav Boum a dit…

Hello Glorb et Perros.
Perros, Black Hole est un beau livre mais tout de même très zarb'. Peut-être que tu as besoin de quelque chose de plus structuré, "littéraire". Après, il va falloir que tu supportes les dessins respectifs.
Ultime précision : toutes les bds qu'on t'a conseillées sont assez chères (mais très consistantes).