jeudi 22 novembre 2007

Mauvais goût

Je me dégoûte moi-même : Ce "duo" entre The Killers et Lou Reed exerce auprès de mes oreilles une force hypnotique. Des premiers je me contrefous complètement depuis que j'ai réalisé un travail sur moi-même (entendre de manière inopinée leur premier tube à mouches "Somebody Told Me" me rendait hors de moi). Leur virage "rock adulte à la Springsteen" m'a fait rire et j'escomptais une collaboration avec Timbaland ou Linda Perry (une vraie malfaisante), pas avec Lou Reed. Avec du recul, ce rapprochement n'a rien de surprenant, les uns tentant de piquer un peu de crédibilité au second. Qui, lui, est musicalement un peu largué, vit sur son glorieux passé parce que son présent (un album de méditation et deux chansons extrêmement caricaturales pour une BO, l'une dans le genre électrique et l'autre plus downtempo) n'est plus à la hauteur. Finalement, "Tranquilize", cette alliance qui sur le papier sent doublement l'opportunisme donne un single pompier mais attachant.
PS Je donne mes sources : c'est une brève de Chryde (La Blogothèque) qui m'a informé de ces deux inédits, très dispensables...

2 commentaires:

Rom a dit…

"Linda Perry (une vraie malfaisante)" : c'est la même qui braillait au sein des 4 Non-Blondes ?

Oslav Boum a dit…

Yes, Rom, exactement. Depuis, elle écrit pour Gwen Stefani, Pink, Alicia Keys et plein d'autres. Un vrai virus...