jeudi 1 novembre 2007

Jukebox : Mando Diao


Coup de cœur de pure pop, comme elle s’écrit et se chante dans l’Angleterre mythifiée (de The Kinks à The Coral, en passant par les Beatles ou The La’s). D’accord, les cinq de Mando Diao sont suédois mais ils maîtrisent ça comme une première langue. Arrangements aux petits oignons, concision, des mélodies fortes et des paroles qui font résonance au Brian Wilson de “I Just Wasn’t Made For These Times”. Je ne peux déjà plus me passer de cet attachant album, Never Seen The Light Of The Day. Qui n’est pas leur premier mais il vaut mieux profiter directement de cette fontaine de jouvence pop.

Plus bas, la vidéo du premier single, entre vidéo de surf et Pierre La Police, ici d'autres titres enchanteurs à écouter. Plus, pour ceux qui se sentent l'âme de fans en puissance, ici le quartier général de leurs fans français.

6 commentaires:

Perros a dit…

Ah les La's ...Vincent tu es journaliste rock...s'il te plait fais nous une interview de Lee Marver dans ton Blog.

J' ai lu qu' il en ai toujours à vouloir réengistrer son premier album et aprés seulement un second.Toujours cinglé.

Lu dans VOXPOP nouveau magazine pas mal du tout au passage.

Oslav Boum a dit…

Ah, les La's... Comme tu dis, un vrau cinglé (l'interviewer ? Comment ?). Vouloir réenregistrer son album sorti il y a 17 ans.
Quant à Voxpop, je connais ceux qui s'en occupent, ils sont bons !

Perros a dit…

oui le magazine me fait un peu penser aux inrocks des tout débuts ( en plus varié ).

J' ai lu une interview de Marver . il vit des droits d'auteur de "There she goes" . il touche 4OOO livres par trimestre. Il a reformé le groupe pour les festival en 2005 mais ce que j'en ai vu sur you tube n'annonce rien de bon. je les ai vu une fois en concert à Reims. C'était vraiment bon.

Oslav Boum a dit…

Une légende ce type. Dire que son bassiste le mec de The Cast lui n'a pas arrêté...

Jerom a dit…

Pour en revenir à Mando Diao, que j'avais totalement oublié depuis l'excellent Hurrcane Bar (2003...déjà!): excellent nouvel album, mieux arrangé (avec cordes, etc), tout aussi immédiat et varié.
Et puis une jolie pochette bicolore :D (très indie, ça).

Oslav Boum a dit…

Oui, Jerome, cet album est très bien foutu, les choeurs habités, arrangements charmants. De la vraie patisserie fine. Quant au code couleurs, j'y avais pas pensé...