jeudi 15 novembre 2007

Koma avancé




La série Koma est intrigante : parce qu’elle met en scène une gamine appelée Addidas (« mais pas comme les chaussures » sert de gimmick) et des monstres pas trop effrayants, on peut croire qu’elle est d’abord destinée aux enfants. Derrière les couleurs gaies, l’imaginaire enfantin, on découvre une série poétique mais parfois dure (l’avant-dernier tome évoquait avec réalisme une scène de torture), à la fois légère et dramatique. En cinq albums (le dernier s’appelle Le Duel), l’intrigue s’est étoffée et le mystère pas du tout dissipé. Addidas tombe dans le coma pour un oui pour un non, il existe le monde d’au-dessous et celui d’en dessous, des machines pour régler les humains, des gentils monstres. Quelque part entre Philémon, Matrix revu par Caro et Jeunet et Little Nemo, Pierre Wazem (scénario) et Frédérik Peeters (dessin) font exister un univers tendre et complexe qui oscille entre réalité sordide et onirisme profond (Wazem a eu cette idée géniale de personnages qui changent de visage à chaque image, voir les planches ci-dessus). Il faut saluer l’excellente forme de Peeters dont le dessin, sur le 5e volume particulièrement, rebondit, plein de vie, magistral.

A part s'ils changent d'avis, il ne reste plus aux auteurs qu’un dernier album pour conclure tout ça en donnant quelques réponses (ou l’impression de répondre aux principales interrogations). Une dernière ligne droite difficile à négocier (je viens de voir l'avis d'un lecteur sur le site de la Fnac, il se plaint que Le Duel soit de transition).

3 commentaires:

Glorb a dit…

Je suis complètement conquis par cette série. Achetée au départ parce qu'en période frederik peeters et pour cause de fin de lupus, j'ai beaucoup aimé le pitch de départ et surtout l'évolution de l'histoire qui s'intensifie de manière inattendue au fur et à mesure des tomes. Comme is à chaque fois, au lieu de conclure, ils repartaient dans une autre direction. Théoriquement le prochain est le dernier... Jusqu'à quand ?

Le dernier est encore plus chouette que les autres, notamment grâce à cette histoire de personnes qui changent en permanence d'apparence qui donne un résultat fabuleux sur le papier.

Li-An a dit…

J'avais trouvé ça intéressant (je ne suis pas du tout un fan de Peteers) mais trop court dans le premier tome et du coup, je n'ai pas continué.

Oslav Boum a dit…

Hello Glorb. D'accord avec toi, le dernier (donc avant-dernier) est fabuleux, notamment graphiquement. Le scénario évolue effectivement de manière admirable et passionnante. J'espère juste que la chute ne sera pas rude.
Quant à toi Li-an, peut-être devrais tu poser un oeil sur la suite ?