mercredi 5 décembre 2007

Pour finir l’année avec Dominique A


C’est toujours tentant quand un artiste fait déballage de sa propre mécanique interne et nous ouvre le dédale de son processus créatif. Les sons cardinaux, petit coffret blanc qui regroupe « réparties sur quatre disques, seize chansons sauvées des eaux, enregistrées à domicile ça et là, comme ci comme ça, entre 1981 et 2005 (…) » Il y a toujours – c’est une évidence, désolé - chez Dominique cette dimension de l’artisan qui se débrouille avec peu. Une fois, j’ai eu la chance d’aller chez lui à Bruxelles et, outre les bouquins qui débordaient de partout – même des placards de la cuisine – je me souviens du matériel très cheap qui lui servait à enregistrer ses démos d’alors. C’était juste avant la sortie du DVD des Bouffes du Nord sur lequel il mit en bonus une dizaine de manquettes.
Sur la première chanson du premier mini-cd, “Agonie d’un soleil” (1981), on entend qu’il n’a pas mué. Sur la dernière du quatrième mini-cd, on sait toutes les mutations qu’il a connues (son groupe John Merrick représenté par “Tous les dimanches”, candidat au mini-tube new fantôme, son association avec Françoiz Breut, etc). Il n’empêche qu’on reconnaît cette manière de chanter fragile et violente. Et puis, au-delà de l’attrait exercé par ces coulisses de l’âme qui nous sont entrouvertes, on entend des chansons mémorables (“L’Azur”, “Décrocher les trains”), des chansons en qui il n’a pas beaucoup cru mais assez tout de même pour les conserver, voire même les enregistrer en douce.

Si je suis si bien informé, c’est que j’ai lu le livret. Ô joie, chaque chanson y est illustrée par Dominique et resituée dans son contexte. « J’ai la faiblesse de penser que ce type d’ébauches récèle des vérités qui n’apparaissent pas dans les chansons quand elles sont mieux peignées, que les choses ne se révèlent que lors des moments volés ».

J’écoute cette dizaine de chansons en boucle ces jours-ci. Et je regrette aussi que Miossec n’ait pas partagé avec Dominique cet amour pour ses maquettes et premiers enregistrements.

2 commentaires:

MAGASIN a dit…

"manquette"... simple lapsus ou figure de style? On va pencher pour la deuxième solution, en se disant que ça sonne bien.

Oslav Boum a dit…

Aarg, je découvre avec horreur cette faute de frappe due à ma précipitation à faire mon sac pour les Trans. En même temps, comme tu le dis Mr Magasin (dont j'envie le nom) ça sonne presque bien. Moins bien que Magasin quand quand même.