mardi 4 décembre 2007

Il parle à des dessins qui ne l'entendent pas...







J'en parlais ici alors que sortait le premier live hors DVD de Dominique A.

Des paroles de chansons sur papier produisent toujours un effet étrange. Une musique se dégage qui n’est pas la « vraie », un rythme différent, bancal. La lecture des textes de Dominique A tels que réunis dans le joli livre illustré paru aux éditions Charrette et coordonné par Loïc Dauvilliers est une expérience parallèle, assez troublante pour quelqu’un (comme moi) qui ne connaît pas par cœur ledits textes. Déjà, je me rends compte que, à part un explicite “Je suis une ville”, je n’y comprends pas grand-chose : les sujets bougent dans tous les sens, le sol se dérobe sous les pieds des évidences et au final, sans la voix de Dominique, on est perdu. Ah si, une vraie constante : la fascination pour l’épiderme, les peaux qui se frottent. Une lecture tirée par les mots pourrait même insinuer que Mr A est un obsédé sexuel de première…
En regard de ces mots qui se bousculent, la trentaine d’illustrations bichromes apporte un judicieux et immobile contrepoint, un repos pour l’œil et le cerveau après avoir été bouleversés. Le casting a été dressé (on le sent) avec soin : pas de faute de goût mais un échantillon de créateurs contemporains haut de gamme, de Rabaté à Alfred à Marion Mousse. C’est aussi l’occasion de faire rencontre avec des traits encore peu connus (de moi) : Marc Lizano, Steven Burke, François Ravard et plein d’autres. Sur le site "Comment certains vivent", on apprend le pourquoi du comment - je me comprends. « Des notes… des mots… des traits », comme le résume Loïc Dauvillier. Une jolie idée pour un livre à chérir qu’on peut lire sans ou avec musique, commencer sans jamais finir pour mieux y revenir.
(ci-dessous la couverture du livre, une autre que j'ai trouvée sur le net et un extrait avec l'illustration de François Ravard).

2 commentaires:

Perros a dit…

ça à l'air trés beau tout ça. Ce n'est que par correspondance je crois ? 1000 exemplaires seulement.Je vais l'acheter même si j'ai un peu décroché de dominique A.

Tu nous fais un petit article sur Mendelson ?? Il faut soutenir un peu ce genre de groupes-pas-faciles non ?

Vincent Brunner a dit…

Hello Perros. Non, je ne crois pas que ça soit par correspondance.

Quant à Mendelson, j'ai des épisodes en retard. Mais tu as raison, il faut soutenir. Certains de mes amis de la Blogothèque sont très fans.