lundi 19 mai 2008

Jukebox : Santogold



Au sortir des Transmusicales de Rennes, en décembre dernier, on parlait beaucoup d'elle, même si elle avait donné un concert en playback. Parce que Santogold a de la présence et surtout parce qu'elle a les chansons, le(s) style(s). Son premier album va d'un extrême à l'autre, ragga-hip hop à grosses basses ici, rétro new wave plus tard, punk funk ailleurs. Ses grands écarts musicaux ne constituent pas qu'un manifeste (du genre "moi, je peux tout faire"), ils dessinent les contours d'une chanteuse-compositrice freestyle vraiment à l'aise et inspirée par la variété. Je ne vais pas en faire des tonnes vu que le nom semble monopoliser l'attention des mag mainstream et des camelots de Canal +. Un premier album qui en vaut dix.




3 commentaires:

Li-An a dit…

Merci de me remettre ça dans l'oreille. J'avais déjà croisé cette chanson mais rien noté et c'est le genre de truc qui me plaît bien :-)

provisus a dit…

Un concert en playback, comme Johnny ?
(mais quel intérêt ?)

Oslav Boum a dit…

De rien Li-an. Quant au playback, Provisus, j'exagérais mais simplement un festival comme les Trans n'avait pas assez d'argent pour faire venir tout son groupe de NY. D'où la présence d'un DJ et d'une danseuse...