vendredi 2 mai 2008

En attendant le Méli Mélo : Georges Pérec


Pour de multiples raisons, ça devait être enrichissant d'être ami avec Georges Pérec. Malheureusement, pour nous, c'est raté. Seule solution pour l'être par procuration, acquérir ses Voeux (éditions du Seuil). Chaque année (ou pratiquement) il envoyait à ses poteaux en guise de cartes de voeux, des jeux. Des jeux de mots, bien sûr, des jeux sonores où la phonétique se montre taquine - surtout quand il utilise l'anglais.
Il faut trouver des proverbes, des titres de films, des auteurs de polars, des jazzmen (mais son alphabet est auss hilarant.
Quelques exemples pris dans le bouquet de devinettes sur le jazz (intitulé "Gamine de blouse") :

"J'assistai un jour à une lecture de René Char. Je crus d'abord qu'il lisait mais je m'aperçus bientôt que ses yeux ne regardaient pas les lignes du livre posé sur la table, et qu'il connaissait parfaitement ses poèmes".
Réponse : Charlie Parker (Char lit par coeur).

Une autre :
"Quelle différence y-a-t-il entre la moutarde Amora et la moutarde Maille ? Aucune sinon que le couvercle de l'une se décapsule et l'autre se dévisse"
Réponse : Miles Davis (Maille se dévisse)

Enfin, celle-ci, piochée dans le "dictionnaire des cinéastes", avec un film d'Orson Welles à trouver :
"Ne crois pas que le bouddhisme zen soit une école de bonté : c'est tout le contraire".
Réponse : Citizen Kane (si t'es zen, qu'haine)

Avant d'acheter le livre qui peut permettre de rire seul lors de fatigantes trajets en transports en commun (ou alors vous conduisez et quelqu'un a la bonté d'âme de vous les lire), allez sur ce site où un bon samaritain en a mis en ligne une centaine. Il a ajouté un élément ludique : chaque mini-jeu apparaît de manière aléatoire.

2 commentaires:

Tanquerelle a dit…

Alors ça, ça me fait plaisir. J'ai acheté ce bouquin il y a un bon bout de temps et je ne m'étais pas replongé dedans depuis. je vais m'y re-noyer de ce pas. J'aime bien aussi replonger dans "La vie mode d'emploi".

Oslav Boum a dit…

Hello mr T. Je suis un vrai béotien, je me suis arrêté aux Voeux. Mais il va falloir approfondir, cet homme-là maniait la langue avec tant d'intelligence !