vendredi 29 juin 2007

L'inconnu de Bazooka


Si depuis Michel Gondry, Seb Janiak, H5 et plein d’autres, il y a un vivier de vidéastes et clippeurs français très originaux, les ancêtres de tous ceux là, plus punk et dérangeants, étaient bien les membres du collectif graphique Bazooka. Utilisation de photos découpées, esthétique froide, clinique, détournement du quotidien… au milieu des années 70, Bazooka a été un virus qui, après avoir été transmis par des publications propres et underground (ce n’est pas sale), a contaminé la presse de l’époque (Actuel, Libé ou Métal Hurlant), l’esthétique collective de l’époque (pochette pour Elvis Costello…)
Le groupe formé par Christian Chapiron (Kiki Picasso), Olivia « Télé » Clavel, Lulu Larsen, Jean Rouzaud et Bernard Vidal vivra quelques années avant de splitter, comme les Sex Pistols mais avec moins de souffre. Il y a deux ans, Le Seuil a sorti une anthologie de Bazooka qui se focalisait sur Un Regard Moderne, la revue financée par Libé. Manquait à l’appel Jean Rouzaud, dont le livre niait pratiquement l’existence, tout en lui reconnaissant d’avoir été un « membre fondateur ».
Loin de moi l’idée de me mêler des divers rancunes, griefs et conflits d’amitié entre ex-Bazooka mais il semble légitime que Rouzaud ait eu envie de donner sa version des faits, rapidement, et surtout re-montrer son travail de l’époque et ses contributions au Regard Moderne. Sur-titré « 30 ans de punk graphique », L’inconnu de Bazooka, joli livre aux éditions Ragage, lui permet ainsi de faire coup double : quelques pages introductives pour mettre les choses au point et ensuite un échantillon de ses talents. Car Rouzaud n’a pas qu’un style il se balade entre comics et réalisme photographique, montage et démontage. Les pages qu’il a livrées à Libération restent trente ans plus tard magnifiques. L’ensemble accuse d’ailleurs guère le poids des ans – quand les idées sont là…

Rien sur Jean Rouzaud sur le net (à moins que je me trompe et je serai ravi de me tromper)


Pour un petit rappel (en anglais) sur Bazooka :


http://users.pandora.be/a141615/bazooka_framed.html

Les ex-Bazooka (sans Rouzaud) ont réactivé Le Regard Moderne...qui s'avère moins avant-gardiste qu'auparavant mais mérite le coup d'oeil :



Voir aussi : http://undreground.canalblog.com/ et http://collegenoyal.canalblog.com/ (site sur la résidence de Kiki Picasso dans un collège).

3 commentaires:

Li-An a dit…

Ah, je trouvais insuportables les planches de Bazooka dans Métal. Les limites de l'Art en BD étaient vite atteints. Et à cause d'eux on a eu droit à plein de petits batonnets dans les pubs qui partaient dans tous les sens :-) Ou des photos retouchées.

Oslav Boum a dit…

J'étais sûr que c'était pas ton truc, Bazooka. Je ne crois pas que leurs dessins aient été vraiment diluables dans des magazines. Mieux vaut une immersion grand format comme le 30/40 chez Futuropolis...

vidal a dit…

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur Bazooka et les gens qui composaient ce groupe un site qui rassemble des exemples de mes travaux anciens et plus récents:
http://picasaweb.google.com/bananard