lundi 16 juin 2008

Alain et Joseph

Samedi soir à l'Olympia (Paris) l'heure était au recueillement, Bashung oblige. Un Bashung plutôt en forme qui aura joué (comme les jours précédant) un peu moins de deux heures. Principalement des extraits de Bleu Pétrole, le dernier mais aussi de Fantaisie Militaire et d'Osez Joséphine.







"Comme un Lego", un des plus belles chansons de Bleu Pétrole, en ouverture...







L'électrique "Mes Prisons" de Fantaisie Militaire qui fait bien décoller le concert.







En final, ou presque, "Angora", magnifique...


PS En première partie de Bashung samedi, il y avait une chanteuse en roue libre, Castafiore lo-fi éreintante... On n'a rien dit parce que c'est la femme de Mr Bashung. Comme me le disait un dessinateur doué, "elle a des arguments" (comprendre une forte poitrine). En même temps, lui louchait surtout sur la guitare de la dame. N'empêche, il vaudrait mieux ne pas infliger ce genre de prestation à des adultes non consentants.

3 commentaires:

Totoche Tannenen a dit…

Veinard !

Oslav Boum a dit…

Ouais, je ne dis pas le contraire...

Totoche Tannenen a dit…

Ben finalement, j'ai pris ma p'tite auto pour aller à l'Armada de Rouen pour aller voir le père Bashung. J'ai été agréablement surpris par sa performance, et très ému lorsqu'il nous a salué avant de nous quitter ...
Sinon, avec tes conneries, j'ai acheté plein de CD ... Il ne va plus me rester un rond pour les BD ... tu fais chier !
Bon, c'est quand même pas demain que je remporterai le méli-mélo rock :-)