jeudi 19 février 2009

Oivier Josso's Calling

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer l'affiche dessinée par Olivier Josso, inspirée de quoi déjà... Un MP3 d'un morceau rare de The Clash pour le gagnant, celui dont la réponse sera la plus complète.

11 commentaires:

Zal a dit…

J'aurai bien joué mais là, franchement, c'est trop dur. Un MP3des Clash à gagner ? M'en fout, j'ai déjà tous leurs disques. Mais cette affiche... non, je vois vraiment pas.

Vincent Brunner a dit…

Hello Zal. Etant entendu que je ne satisferai pas d'une réponse me disant : "oh, mais c'est inspiré par la pochette de LLLLLL LLLLLL". Il m'en faut un peu plus.
PS Quant au MP3, je parle d'un morceau vraiment rare...

Zal a dit…

Alice Cooper. Le côté sang pas frais. C'est ce bon vieux Vincent ! Ouaip.
Ou pas.
Bon, disons que là, le MP3 commence à chauffer. Une version rare ou carrément un titre inédit du gang of Brixton ? Faut que je sois méchamment motivé. Si c'est le cas, je tente ma chance et ponds LE billet de la mort qui tue (si possible dans d'atroces souffrances). Allez, fais saliver la bête...

Totoche Tannenen a dit…

Ici Londres :
Waouh, y'aura Cromwell !

Oslav Boum a dit…

Hello Totoche.
Bon, Zal, je te promets un petit extrait live d'un des meilleurs pirates. Les vrais inédits, il y en a un peu mais ça se mérite. La réponse est quand même pas compliquée, je t'assure !

Zal a dit…

Cette pochette, dans un style très bd, reprend celle du mythique album « London Calling » des Clash. Sorti en décembre 1979 cet album contient quelques perles tels le titre éponyme mais également Lost in the supermarket, the guns of brixton ou encore death or glory. Considéré par beaucoup comme un véritable manifeste politique, ce brûlot a assuré aux Clash une renommée mondiale. Vision pessimiste mais également acerbe d’une société en pleine crise (déjà), Strummer y plante ses crocs dans le star-system tout en rendant hommage à ses origines. Mélange de styles, de rythmes, London Calling est sans nul doute l’album le plus abouti et le plus complet du groupe (mais, bon, ça, ça n’engage que moi). A noter que cette affiche rend également hommage (ou clin d’oeillise, c’est au choix) au blub (selon le vieil adage indien « on essaie de s’en débarrasser mais toujours il colle aux mocassins ») et aux gros qui ont peur de se tacher avec du blub (voir arrière plan ce personnage effrayé par toute cette mise en scène gore). À noter également la présence d’os entrecroisés qui, s’ils rappellent ceux des jolly rogers pirates montrent également une inspiration lord of the new churchienne certaine. Enfin on peut noter, non sans une certaine émotion, que washington dead cats existent toujours. Comme quoi, au final : Not dead !

Ça va ? J’ai bon ?

Oslav Boum a dit…

Hello Zal. Joli effort, si si, tu n'as pas lésiné. Et tu as pratiquement tout bon, manque juste la cerise. Qui dans mon esprit déviant reviendrait à évoquer la pochette qui a inspiré celle de London Calling...

Zal a dit…

Elvis en cerise. Même lui n'avait pas osé. Et pourtant...

Oslav Boum a dit…

bon, bah voilà, je crois que tu as mérité ton petit cadeau. Balance moi une adresse mail !

Anonyme a dit…

ELVIS PRESLEY
- Mars 1956 - RCA records.

un EP, un double EP et l'album de Elvis Presley au titre éponyme ont repris la même photo et le même code couleur (rose et vert) pour le nom.
Cette pochette a inspiré THE CLASH et maintenant JOSSO.

Oslav Boum a dit…

Bravo cher anonyme pour cette réponse concise !