mardi 11 novembre 2008

Les Echappés

Charlie Hebdo a lancé sa propre maison d'édition à la rentrée, petit point sur les sorties.

Commençons par ce qui m'apparaît comme le plus dispensable, ce récit de Riss sur l'enfance de George Bush. Si taper sur les ambulances n'est jamais très sport, ici c'est particulièrement vain (vu qu'il est pratiquement mis hors de nuire).
En se servant en partie de véritables informations sur Bush gamin, l'auteur essaie sans doute d'établir un parallèle entre ce qu'il a vécu et la manière avec laquelle il a présidé les USA et regardé le monde. Honnêtement, le livre ne nous avance guère et se révèle peu drôle.



Les recueils de dessins de presse, on entre vite dedans mais souvent - à mi chemin - on peut éprouver de la lassitude tant les allusions à l'actualité passée ont nettement perdu de leur fraîcheur un an après leur création. Au contraire, ces trois compilations thématiques dans lesquelles on croise tous les dessinateurs de Charlie s'avèrent très digestes et la drôlerie d'alors n'a pas été éventée.


Finissons (ou presque) avec un livre qui sort le 20 novembre, Quand deux chiens se rencontrent. Luz adore les chiens, sans doute parce qu'ils le font plus rire que les hommes. Dans le passé (les mid-90's), il avait d'ailleurs un magazine nommé Chien méchant. La dynamique de ce livre surprend d'abord vu qu'il fonctionne sur un principe répétitif et décliné sur son ensemble (pas si loin de Fido face à son destin de Sébastien Lumineau). Tout se joue ainsi sur l'éventail des trognes (de clébards) dessinées et un running gag. Cela donne un petit livre orange flashy assez drôle (mais pas tout le temps) pour les amateurs de clebs et du trait luzien. Pour continuer avec les bestioles, allez voir sur le site de la photographe Stéphanie Meylan : Luz et elle mènent des projets en commun qui valent le coup d'oeil...


Finissons avec ce très savoureux hors série de Charlie Hebdo où Cavanna se raconte, de son enfance à aujourd'hui avec ses débuts dans la presse sous le pseudo de Sepia, la naissance d'Hara Kiri... L'occasion de remonter dans le temps avec lui et croiser Reiser, Choron et les autres. Ce hors série sort alors qu'à Nogent sur Marne une exposition lui est consacrée jusqu'à mai prochain.
(Ici une série d'articles sur la genèse de Hara Kiri)

1 commentaire:

totoche a dit…

Passionnant, ce lien sur Hara-Kiri.