lundi 3 novembre 2008

Björk écolo-logique


Au moment de la sortie de Volta, Björk disait dans mon micro :
"L’Islande est la partie d’Europe la moins touchée par la pollution. Mais dans l’espace de 5 ans il pourrait y en avoir autant qu’à Stuttgart ! Les politiciens ont déjà construit le plus gros barrage au monde il y a deux ans, ils ont prévu d’en construire cinq de plus et ne prévoient pas de demander au public d’approuver par référendum. C’est un problème majeur en Islande et ça crée de la confusion sur ce que ça représente d’être islandais. Pour moi, être de ce pays va de pair avec une nature intacte (...) Les politiciens ne nous écoutent pas, ils ont le pouvoir de leur côté, font de l’argent très rapidement. Dans vingt ans il n’y aura que des terrains détruits et on ne pourra pas revenir en arrière. C’est pour ça que je veux vivre sur un bateau. Peut-être que ça me permet d'approcher de manière plus saine l’idéologie islandaise..."
Deux ans plus tard, elle a décidé d'enregistrer le single "Nattura" en faveur de l'association islandaise éponyme avec Thom Yorke, Matthew Herbert et Brian Chippendale à la batterie.
On peut acheter ici ce morceau qui rappelle sa BO pour Drawing Restraint 9, le film de son mari.

1 commentaire:

François a dit…

Salut à toi, fils ; je viens d'écouter Ano et Byrne, c'est plaisant ; par contre la video de Björk ne passe pas, donc impossible de commenter, mais connaissant la chanteuse....
A bientôt.